La Boucle de Giethoorn 3/3


Sortant de l’étroit canal de Kalenberg, nous retrouvons d’autres horizons en traversant "la Mer de Giethoorn" … selon les termes de la carte ! En fait, il s’agit d’un lac comme nous en traversons régulièrement, à ceci près qu’il serait un des rares plans d’eau de la région, non creusé par l’homme*. Notre prochaine escale sera Blokzijl, où nous arrivons en fin d’après-midi. A peine amarrés dans le port, nous constatons que celui-ci est le lieu d’arrivée d’un rassemblement de vieux gréements. Beaucoup d’animation autour de cet évènement nautique consacré aux Tjalks, ces voiliers à fond plat presque aussi symboliques de la Hollande que les tulipes ou les moulins ! Utilisés à l’origine pour le transport de marchandises, ces petites péniches à voile, sont caractérisées par un très faible tirant d’eau, et par la présence de dérives pivotantes sur les flancs, qui leur permettent de naviguer à la voile malgré l’absence de quille. La plupart des Tjalks admirés ce soir-là étaient des bateaux des années 1900, voire de la fin du 19ème, amoureusement restaurés par des passionnés qui continuent à les faire naviguer. Pour respecter la tradition jusqu’au bout, certains d’entre eux ne sont toujours pas équipés de moteur, et c’est en s’aidant de gaffes piquées dans le fond du port, que les équipages parviennent à approcher ces bateaux jusqu’au quai. Images d’un autre temps en cette fin d’après midi, soleil couchant. Le lendemain, nous ferons une dernière escale à Meppel, petite ville moins touristique, avant notre retour au point de départ : Giethoorn, signant ainsi la fin de cette petite croisière, accompagnés de Sylvie et Annie, à qui nous envoyons un signe en souvenir. * Information que nous donne le responsable du port de Giethoorn


41 vues0 commentaire

033  (0) 6 81 34 78 48

Facebook   >

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now