• Némo

Jusqu'à Verdun


Sur la route de Verdun, un petit village sans aucun commerce sera notre première étape : Pouilly-sur-Meuse. Le "Fluviacarte" nous indique un ponton en pleine nature après l'écluse du village. Pas de chance, nous la trouvons fermée : 2 feux rouges …. Nous sommes encore dans les horaires de travail VNF et un technicien arrive en voiture 20 minutes après notre appel téléphonique, pour réparer. Nous sommes à notre ponton, seuls. Le bateau parfaitement immobile sous les arbres et à la tombée du soir, la vie animale se manifeste autour de nous : Hérons, Cygnes et Grèbes huppés. Pas d'internet, pas de téléphone, pas de commerce … Un parfum de liberté qui nous retiendra ici deux jours. En nous promenant dans les rues du village, un monsieur nous ouvre son jardin et nous offre plusieurs salades. Dun-sur-Meuse sera l'étape suivante. Navigation en campagne, jusqu'à cette ville dans laquelle nous ne nous attarderons pas, si ce n'est pour chercher du carburant … Nous éviterons le port de la ville par crainte du bruit, préférant l'amarrage à un petit ponton flottant à sa sortie (voir Infos pratiques) Une écluse toute proche devrait nous réveiller tout à fait, après le café du matin suivant. Surprise : celle-ci s'ouvre dès notre arrivée. En fait nous entrons dans une nouvelle et longue série d'écluses manœuvrées par des éclusiers. Ceux-ci repèrent les arrivées et préparent le sas. Ils se transmettent même le nom des bateaux arrivants, par téléphone, afin de préparer les écluses suivantes. Nous bénéficierons de ce traitement personnalisé jusqu'à Saint-Mihiel. Un tel service pour 5 à 7 bateaux par jour qui fréquentent le canal de la Meuse (cumulés pour les 2 sens), il faut remercier VNF. Escale de courte durée à Stenay pour faire l'eau, et quelques courses. On accède au port par un bras de rivière, qui nous amène au centre ville, près d'un ancien moulin. Si nous n'avions pas

Verdun en vue pour le soir, nous serions bien restés plus longtemps à Stenay. Nous emporterons une boite de biscuits "Cochon" pour en évoquer le souvenir. Ce ne sont pourtant pas des madeleines … (Voir Photos) Verdun apparaît après une nouvelle journée sur cette Meuse que nous pratiquons depuis le milieu de la Hollande (Arnhem). Lancés par des ados cachés sur la berge, des petits cailloux frappent la coque. La nuit qui suit, nous supporterons le bruit des bars qui bordent le quai, et les cris de quelques agités alcoolisés, à 4 heures du matin. Au matin, nous retrouverons des traces de cette vie nocturne sur le pont … Concernant Verdun, chacun trouvera facilement sur internet tout ce qu'il y a à connaitre de l'illustre passé historique de la ville pendant la première guerre. D'une manière générale, des informations touristiques approfondies ne sont pas l'objet de ce modeste blog, qui se limite à décrire en quoi consiste le fait de descendre un bateau du nord de la Hollande au sud de la France. * "Fluviacarte" : Série de guides indispensables pour naviguer (Editions de l'Ecluse - Lattes -34) Cliquer pour agrandir


0 vue

033  (0) 6 81 34 78 48

Liens :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now