033  (0) 6 81 34 78 48

Liens :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Némo

Le Rhône - 3

Valence > Cruas Reprenons le récit de notre périple arrêté en 2018. Même si Némo est aujourd'hui vendu, le voyage a bien été accompli jusqu'au bout. Voici donc la suite de cette aventure fluviale. Nous remercions nos lecteurs pour leur patience ... et leur fidélité ! 1er Juillet 2018, départ de Valence vers 9h30. Un ciel d'été continue de nous accompagner depuis Lyon, nous offrant une vision idéale de la vallée du Rhône. Après avoir franchi l'écluse de Beauchastel, presque comme des habitués de ces ouvrages monumentaux, Némo et le Fleuve descendent ensemble vers le Sud ...

Sortie de l'écluse de Beauchastel

Nous doublons la petite commune de La Voulte, qui borde la rive droite du Rhône. Nous sommes dans le département de l'Ardèche.

(cliquer pour agrandir)

Le pont suspendu de La Voulte-sur-Rhône fût détruit par le Génie Français pour ralentir l'avancée allemande de Juin 1940, puis reconstruit après la guerre. Peu après l'écluse de Logis-Neuf, nous nous dirigeons vers Cruas qui sera notre étape du jour.

L'écluse de Logis-neuf : 12 m de dénivelé. Production annuelle moyenne du barrage : 1,2 milliards de Kwh

Sortie de l'écluse, en bordure du barrage

Cette courte journée de navigation aura surtout été marquée par son point d'arrivée en début d'après midi : le port de Cruas. Bien qu'avertis à la lecture de notre guide de navigation (Fluviacarte n°16), l'entrée dans le port se révélera un peu périlleuse. Concentration : nous suivons les recommandations pour bien négocier la manœuvre, en respectant la trajectoire conseillée, afin de ne pas être emportés par le courant de travers.

Nous dépassons donc le port, puis remontons contre le courant tout en gagnant progressivement sur bâbord, vers l'entrée. Nous comprenons vite qu'il faut donner de la puissance moteur pour résister au courant. Némo avance en crabe et, mètre par mètre, gagne du terrain vers l'entrée du port, tout en gardant à distance les bancs de sable sur bâbord. Tout se passe correctement jusqu'au moment où, très soudainement, la poussée du courant s'inverse à quelques mètres de l'entrée du port. Un effet d'aspiration vers les roches de la digue demande à réagir au plus vite : il nous faut immédiatement abandonner la puissance moteur, laquelle désormais, nous entraînerait violemment vers la digue, puis corriger la trajectoire afin de ne pas finir sur les cailloux ! Nous nous aidons des deux propulseurs électriques pour éviter le pire. Notre entrée dans le port se termine à moins d'un mètre des rochers de la digue. Ouf, c'est passé ! Le calme des eaux intérieures du port nous libère aussitôt de la tension. Tout se termine bien et nous trouvons une place dans un port en pleine animation. Aujourd'hui, 1er Juillet, c'est la fête du Rhône : musique, animations et bonne humeur nous ferons vite oublier l'épreuve.

Cliquer pour agrandir

Le port, très proche de la centrale nucléaire.

A nos amis plaisanciers qui naviguent (avalants) sur le Rhône pour la première fois : Attention à l'entrée du port de Cruas - Ne jamais se mettre en travers du courant pour entrer dans le port, le bateau subirait une dérive difficilement contrôlable. - Dépasser le port et s'en rapprocher en remontant le courant - Garder une distance de sécurité par rapport aux épis et bancs de sable sur bâbord - Réagir au plus vite, dès que se manifeste l'effet d'aspiration vers la digue. La première fois, cela surprend !

87 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now